Entrée joyeuse dans le Carême, lors de la 2e matinée des familles de l’école

mars 04, 2020
Dimanche 1er mars, les familles de l’école ont été invitées à participer aux ateliers de Carême organisés par le pôle pastoral de l’école, qui se sont poursuivis par la messe des famille dans l’église de Palavas.

L’objectif de ces ateliers était que parents et enfants découvrent ensemble comment l’Église invite chacun à prendre du temps pour mieux aimer. C’est en effet en Église que les croyants entrent dans cette période de préparation à Pâques qu’est le Carême, prêts à mieux aimer, à mieux prier, à mieux accueillir le Christ.
Après un temps d’accueil dans la cour de l’école à 9 h 30, les équipes se sont constituées et ont pu vivre des ateliers illustrant les trois piliers du Carême : le partage, la prière et le pardon.

 

Atelier sur le PARTAGE : C’est ensemble et en prenant soin les uns des autres que l’on arrive au but !

Deux équipes devaient chacune former un train. La locomotive à chaque aller-retour (le retour : en marche arrière seulement !) devait prendre un wagon supplémentaire, un adulte ou un enfant se raccrochant au wagon précédent ! Jeu d’attention avant tout : une vitesse trop grande sans tenir compte du rythme de chacun et le train déraille. Il faut alors recommencer à zéro !

Atelier sur la PRIÈRE : Prier avec ses mains et avec tout son corps !

C’est avec des cerceaux que commençait cet atelier. En se donnant la main, les membres de l’équipe arrivaient à faire passer d’un joueur à l’autre les cerceaux le plus vite possible ! Un jeu pour prendre conscience de son corps, utile pour la prière.
Puis la prière universelle des cinq doigts a été partagée :
Lever la main, écarter les cinq doigts et montrer tour à tour chaque doigt en disant la prière. 

Le pouce
, tout près de moi, me dit de prier pour ceux qui m’entourent et que j’aime : ma famille, mes amis…

L’index
montre le chemin. Il me dit de prier pour ceux qui m’aident à grandir : les parents, les maîtres, les docteurs et les prêtres.

Le majeur
, le plus grand, me dit de prier pour ceux qui commandent : les présidents, les rois et les directeurs.

L’annulaire
se cache derrière. Il me dit de prier pour ceux que l’on oublie : les pauvres, les malades et les petits.

Et le petit
doigt ? Après tous les autres, il me dit de prier pour moi.
Avec toute ma main, Seigneur, je te confie beaucoup de gens. (montrer toute la main en écartant les doigts)

Tous
, avec nos deux mains, Seigneur, nous te prions pour tous les gens de la terre. (lever les mains)
Cette prière a été choisie comme prière universelle lors de la messe des familles qui a clôturé la matinée.

Atelier sur le PARDON : Et si on profitait du Carême pour demander pardon à quelqu’un qu’on a blessé ?

Le pardon, a expliqué Sœur Yamile, c’est comme une corde, coupée en deux à cause d’une dispute, dont on noue les deux morceaux entre eux. Demander pardon ou se donner le pardon rapproche, puisque la corde ainsi nouée devient plus courte !
À l’issue de cet atelier, chacun – adultes et enfants – a pu prendre une empreinte de pas sur laquelle écrire le nom de la personne à qui demander pardon pendant ce temps de Carême. 40 jours pour marcher à la rencontre de Jésus, grâce au pardon donné ou reçu !

Tous les groupes se sont ensuite rejoints pour vivre la messe dominicale avec les autres paroissiens de Palavas.
Lors de cette célébration, certains des enfants de chœur, élèves de Sainte Florence, ont servi la messe pour la première fois ! D’autres élèves se sont regroupés pour interpréter un chant.

Lors de cette messe, cinq élèves de l’école ont également vécu leur deuxième étape de baptême : Adrien, Eva, Félicité, Melvyn et Raphaël. Ils ont reçu une croix du Christ, signe qu’ils deviennent disciples, c’est-à-dire amis, de Jésus. Ils seront tous les cinq baptisés fin avril !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *