Equipe en charge du projet

Accueil » Equipe en charge du projet

De gauche à droite : Christophe Abric, Armelle Gazeau, Isabelle Albert, Isabelle Rony, Magali Cazilhac, Père Hervé Dussel, Sophie Abric, Caroline Jabbour

L’école Sainte Florence, ouverte en septembre 2015, est née de l’intuition d’un groupe de chrétiens qui veulent proposer une école différente. C’est une école de la paroisse catholique de Palavas-les-Flots, au Sud de Montpellier.

Le Conseil d’administration de l’école est composé de personnes laïques ou consacrées, au parcours professionnel et personnel très varié, en lien avec l’enseignement, la formation ou l’enfance : le Père Hervé Dussel, curé des paroisses « Stella Maris » du littoral montpelliérain, les Petites Sœurs de l’Annonciation, Isabelle Rony, Armelle Gazeau, Magali Cazilhac, Isabelle et Philippe Albert, Sophie et Christophe Abric.

La direction de l’école est assurée par l’institutrice, Caroline Jabbour.

Ecole Sainte Florence, ce qu’en dit l’équipe en charge du projet:

Père Hervé Dussel:      « Prêtre depuis plus de 15 ans, originaire de Pézenas, j’ai initié ce projet il y a trois ans avec une petite équipe, car il me semble indispensable de proposer sur le littoral montpelliérain un établissement à taille humaine et rattaché à la paroisse catholique. Sainte Florence est le lieu idéal pour ce projet.

Armelle Gazeau:          «  Comment ne pas se mettre au service d’un aussi beau projet? Toutes mes connaissances financières et juridiques de la vie d’entreprise, j’ai choisi de les utiliser pour les enfants qui viendront à l’École Paroissiale de Sainte Florence. Je suis conquise par l’Esprit qui nous anime et nous relie  tous dans ce projet »

Magali Cazilhac:            » Enseignante, participer à cette aventure m’a semblé une évidence. Je crois que l’Esprit saint nous invite toujours à l’audace, à la nouveauté pour rejoindre les familles et leur proposer l’Évangile. »

Isabelle Albert:              » Avec cette école, j’ai à cœur que chaque enfant développe son sens de l’observation, son attention aux autres et au monde qui l’entoure, pour en faire un témoin respectueux et aimant des beautés de la création. »

Sophie Abric:                 » Réfléchir à un projet d’école différente m’a tout de suite intéressée, persuadée que la diversité des propositions dans ce domaine est une chance pour les enfants »

Christophe Abric:           » S’associer à ce projet d’école, c’est être au service de l’Église. Une école que je vois comme une nouvelle proposition pour les parents, complémentaire à toutes les formes d’enseignement qui existent déjà. »